Projects

VIBRATION / 2008


Cette série d'instantanés se construit autour de la répétition d'une trame typiquement urbaine, elle est un point de fracture qui met à nu la réalité pour nous entrainer vers une virtualisation du monde, vers une ville générique.

Confrontée à ce motif, notre perception se brouille, un effet optique emprunté à l’art cinétique insuffle du mouvement dans ces images fixes. Les passants photographiés évoluent alors dans une autre dimension, comme suspendus dans l'espace et en dehors de tout contexte. Ils nous invitent à les regarder, à les suivre dans leurs étranges trajectoires sans qu‘il soit vraiment possible de les fixer.  


« Dans Vibration, Julien Lombardi, comme dans la tradition de la photographie de rue, épie les passants en train de déambuler dans la rue. Pourtant il n’est pas question de cadrer le personnage dans un contexte particulier. L’utilisation du plan serré absorbe les personnages dans un espace inquiétant comme s’ils avaient fusionné avec cet environnement. Ici les corps deviennent des aplats géométriques et semblent se confondre avec la stratification de l’environnement qu’ils traversent. Confinés dans un décor abstrait, ces hommes et femmes semblent emprisonnés dans une sorte de néant pour ne devenir que les ombres d’eux-mêmes. »

                                                                                                        Laetitia Guillemin, Iconographe (ANI).
Image_Vibration_1.html

Série de 10 tirages Fine Art sur papier Hahnemühle au format 80 x 120 cm.

Contrecollés sur aluminium.

Mosaique_Vibration.html

Info